Accueil > Vie de la paroisse > Feuille d’Informations Paroissiales > 834 - du 14 avril au 29 avril 2018

Vie de la paroisse / 834 - du 14 avril au 29 avril 2018

L’intelligence véritable

Avant même d’envoyer à ses apôtres l’Esprit Saint que le Père a promis, Jésus s’attache à leur ouvrir l’esprit à l’intelligence des Écritures. Le soir du premier jour de la semaine, Jésus ressuscité cherche moins à rassurer psychologiquement ses apôtres doublement choqués : d’abord de l’avoir vu saisi, condamné et mis à mort, et ensuite de le voir à nouveau, méconnaissable tant Il est transformé par la gloire du Père. Leurs racines, ce sont les Écritures : la Loi de Moïse, les Prophètes, et les Psaumes.
Les apôtres ne sont pas appelés à être les témoins d’un évènement inattendu, imprévisible et qui forcerait par sa nouveauté les incrédules à croire. Ils doivent comprendre d’abord, expliquer ensuite que tout était préparé, de longue date, par le Père.
Jésus est venu accomplir, c’est-à-dire porter à sa perfection, ce que le Père, dans sa miséricorde infinie, avait décidé de toute éternité : faire de nous des enfants adoptifs. Les Écritures bibliques contiennent tout cela. Les apôtres ont du mal à le voir. Nous plus encore.
Car seul Jésus donne sens aux Écritures. Partout, elles parlent de lui, sans en avoir l’air, tout en parlant d’autre chose. Lire les Écritures, prier les psaumes, c’est entrer dans le plan de Dieu, c’est se préparer à recevoir le Christ, c’est le comprendre en profondeur. Méditer les Écritures, c’est ouvrir son cœur à la contemplation de la Parole, de cette Parole qui a pris chair en la Vierge Marie et que les apôtres ont touché en sa chair glorieuse.
En ce temps de Pâques, Jésus nous exhorte, non pas à être de savants biblistes, mais à avoir l’intelligence des Écritures. Il nous donne une nourriture dont on ne se rassasie pas. Il nous montre un chemin sur lequel on ne se perd pas.
Père François Scheffer +



Agenda paroissial
A souligner cette semaine