Accueil > Bienvenue > Le mot du curé

Bienvenue / Le mot du curé

Ce guide est fait pour vous !

Vous habitez sur le quartier de l’église Saint-Antoine ?
Vous êtes en recherche spirituelle ?
Vous avez envie de faire quelque chose dans l’Eglise ?
Vous êtes nouvel arrivant sur le quartier ?
Vous désirez un chemin de foi pour vos enfants ?
Vous cherchez un rendez-vous de prière ?
Vous voulez approfondir votre foi ?
Vous voulez vous mettre au service des autres ?
Vous cherchez simplement des renseignements pratiques ?

Alors ce guide est fait pour vous.

La paroisse Saint-Antoine vous accueille volontiers dans votre recherche.
Des hommes et des femmes qui désirent suivre le Christ et s’aimer les uns les autres, voilà ce qu’est une paroisse.
Vous y êtes les bienvenus.

Père François Lainé

JPEG - 575 ko
Père François Lainé (photos Diane d’Hautefort / Paris Notre-Dame)

Une paroisse, deux lieux de culte
La paroisse Saint-Antoine a la chance de pouvoir disposer de deux lieux de culte ; d’une part, l’église Saint-Antoine avec une entrée au 66 avenue Ledru Rollin et une au 57 rue Traversière ; d’autre part, la Chapelle de l’Agneau de Dieu située 2 place Henri Frenay à côté de la Gare de Lyon. Les célébrations, prières et réunions peuvent se tenir dans l’un ou l’autre lieu.


Découvrir le quartier

Côté nord, entre la colonne de juillet avec son célèbre Génie de la Bastille, et la grosse tour de la Gare de Lyon, le clocher de la paroisse Saint Antoine, joliment recouvert d’ardoises, dresse sa fine silhouette : il a plutôt belle allure.

A l’écart des grandes artères bruyantes, il surplombe un quartier populaire et besogneux.

Face à lui, l’hôpital des XV-XX et sa résidence de personnes aveugles.

Côté est, se trouve la fameuse Place d’Aligre et son marché, où l’on vient parfois de loin faire ses achats, tant les prix y sont intéressants, dit-on. Gageons que le spectacle de la halle Beauveau et de la rue, les couleurs, les odeurs et l’ambiance, y sont aussi pour beaucoup !

Alexandre Auguste Ledru-Rollin (1807-1874) laissa son nom à l’avenue et à la station de métro. Avocat, député, journaliste enflammé, il fut un adversaire farouche de la monarchie de juillet.

Un vaste ensemble a été rénové et a remplacé l’insalubre îlot Chalon... La chapelle de l’Agneau de Dieu y a trouvé sa place...

PNG - 450.5 ko

Le Denier de l’Eglise

JPEG - 26.8 ko

Depuis 1905, l’Église catholique, tout autant que les autres cultes, ne peut recevoir de subvention publique.

Seules les églises, propriété des communes, sont entretenues par elles.
Pour faire face à ses charges (salaires, vie matérielle des prêtres, charges d’entretien, animation pastorale…), une paroisse ne peut compter que sur la participation des fidèles, que l’on appelle le "Denier de l’Église".

Si vous êtes imposable, le Denier ouvre droit à une déduction fiscale. Aucune collecte n’est faite à domicile.

Faire un don en ligne



Agenda paroissial
A souligner cette semaine