Le carême est d’une certaine manière l’image de notre vie terrestre, avec ses hauts et ses bas, ses joies, ses tristesses, ses épreuves, ses douleurs, et aridités spirituelles, dans nos chemins apparemment désertiques.

Et le récit de la transfiguration du Seigneur si nous le méditons et le comprenons, fait émerger une joie profonde en nous, car elle nous montre ce que nous deviendrons dans le monde à venir, ce qui nous attend après notre mort.

Nous lui serons semblables, car nous le verrons tel qu’il est (1Jn 3,2). C’est à dire resplendissants à l’image de Moïse, et d’Elie qui s’entretiennent avec Lui, resplendissants de la gloire de Dieu. Quelle joie donc pour nous !
Car le Seigneur l’a promis : je reviendrai vous prendre avec moi, et là ou je suis vous y serez aussi (Jn 14, 1-6).

Comme il le disait autrefois aux apôtres, il le redit aujourd’hui à chacun et chacune d’entre nous, et nous savons qu’il dit vrai.

Et cela nous rends “Carême-nt Joyeux”

+ Francisco PETITE

Feuille d’informations paroissiales