Priorités pour l’année 2020–2021

Pour cette année, voici les priorités définies en Conseil pastoral :

1 – Crise sanitaire et vie spirituelle

L’expérience du confinement a été un moment très particulier, totalement inédit, vécu par chacun de manière différente : renforcement de la communion avec les proches, expérience de conversion, grandes souffrances, ces trois choses pouvant être vécues simultanément. Il a pu en résulter de la culpabilité, de la violence ou des blessures, mais aussi des actes magnifiques et des prises de conscience. La crise a généré et génère encore des inquiétudes.

Comment permettre à chacun d’exprimer ce qu’il a vécu pour en tirer du fruit spirituel ? Comment manifester le soutien et la fraternité de la communauté ? Comment rejoindre les « invisibles », ceux qui souffrent sans avoir personne avec qui le partager ? Va-t-on tirer les leçons de cette crise ou bien reprendre la vie comme avant ?

Autant de questions qu’il nous faudra aborder en Conseil pastoral afin de déboucher sur des actions concrètes.

2 – L’accueil

A la fin de l’année dernière, plusieurs personnes nous ont témoigné de ne pas s’être senti accueillies à la paroisse. Comme quoi, être une paroisse sympathique et chaleureuse ne suffit pas. Sans s’en rendre compte, on peut être un peu comme un club de personnes qui ont tellement de plaisir à se retrouver qu’elles ne prêtent ni attention ni écoute à ceux qui leur sont inconnus (certains appellent ça « l’effet grumeau »). Nous faisons déjà un dîner de nouveaux arrivants, mais comment aller plus loin ? Lors du déconfinement, nous avions mis en place des équipes d’accueil pour les messes qui pourraient se pérenniser. Nous pouvons aussi envisager la constitution d’un comité des fêtes qui pourrait proposer notamment des apéritifs aux sorties de messe. La proposition de « dîners brassés » que nous avions faite il y a quelques temps pourrait être renouvelée. Tout cela afin de mieux accueillir les nouveaux paroissiens et les personnes de passage afin de faciliter leur intégration dans la vie de la paroisse. Ayons pour objectif que chaque membre de la paroisse puisse se sentir connu et reconnu.

3 – La transformation pastorale

Nous, l’Eglise, avons besoin d’une véritable transformation pastorale qui mette au centre une démarche pro-active pour aller chercher les personnes là où elles sont. Pendant des années, la pastorale des paroisses s’est appuyée sur les demandes de sacrements. Le catéchisme, la messe, les baptêmes, mariages, obsèques constituaient l’essentiel de la proposition. Aujourd’hui, nous sentons bien qu’on ne peut pas continuer à attendre les gens. La formation « Pasteurs selon mon cœur » que j’ai suivie l’an dernier (ainsi que le Père Edouard Dacre-Wright dont je ne savais pas à l’époque qu’il rejoindrait notre paroisse) insistait sur ce point. Le Parcours Alpha ainsi que l’effort de communication vont dans ce sens. Pour aller plus loin, nous avons le projet missionnaire de mettre en place des équipes de partage spirituel qui permettront de nouer de nouvelles relations avec des personnes connues ou non qui ne fréquentent pas ou plus l’Eglise. Plaise à Dieu que l’évolution de l’épidémie nous permette de réaliser cette belle initiative.

P. François Lainé